TOP
DU
PORNO
La sélection des meilleurs sites pornos, sexcam et sextoys classés et examinés à la loupe par notre équipe d’experts

Cam4

Visitez Cam4
Les Plus
  • Communauté française
  • Diversité des modèles
  • Fonctionnalité VR
Les Moins
  • Utilisateurs français un peu agressifs
  • Interface pas très agréable
  • Trop de studios
On aime :

Un halo de mystère entoure la création de Cam4, qui a eu lieu en 2007. MyFreeCams surfait tranquillement sur la vague du freemium depuis 4 ans et la nouvelle plateforme a apporté un souffle plus populaire à ce beau métier de modèle en ligne. Les plateformes de sexcams privées et payantes régnaient en maître, mais c’était sans compter sur le goût des Internautes pour le gratuit.

Ce site, tout nouveau alors, offre les fonctionnalités devenues typiques des sexcams gratuites. Un large choix d’hôtesses et d’hôtes se présente dans des petites miniatures. Ils se dévoilent à la caméra pour satisfaire nos regards gourmands de nudité. Le viewer peut les admirer sans payer un sou. Il suffit d’un simple clic pour assister au spectacle. S’il le souhaite, le visiteur a la possibilité d’acheter des tokens, monnaie virtuelle. Ces jetons, il peut les distribuer dans la room qu’il a choisi pour montrer sa gratitude ou encourager le modèle à accéder au prochain but de son show. Topless, naked, spank, masturbation, etc., le spectacle est ponctué (généralement) de goals à atteindre avec les tips et ainsi avancé vers l’orgasme qui clôt souvent la session. Mais il n’y a pas de règles, tout est possible, voilà la beauté de cet univers fabuleux.

Sur Cam4, tout le monde est accepté, homme, femme, couples et davantage, personne cis ou trans, pas d’exclusion dans l’exhibition numérique. Hétéro, gay, bi, pan, toutes les sexualités sont représentées. Qui que vous soyez et tant que vous avez atteint à la majorité, vous avez droit de vous montrer.

En tant que viewer, vous pouvez sélectionner les shows en cours selon les catégories femmes, hommes, couples, trans. Les tags, ces étiquettes qui classent les pratiques, les caractéristiques physiques vous permettent aussi de faire un choix judicieux. Et surtout, la plateforme autorise à distinguer les modèles selon la langue parlée et le pays de diffusion. Ainsi va naître une forte communauté d’utilisateurs dans chacun des 228 pays où le site est présent. Les Français ont beaucoup apprécié cette fonctionnalité et ils l’ont placé dans le top de ses sites préférés.

Du côté des camboys et camgirls, il y avait une belle spontanéité. Le côté amateur était prépondérant. Entre-temps, c’est devenu un vrai métier. Cam4 était vu comme l’endroit privilégié pour expérimenter le frisson de l’exhibition. Le visiteur traînant ses guêtres sur la page d’accueil dénichait souvent des compatriotes. Les filles, les couples et les gars lançaient une session sans trop réfléchir, hop testons la cam, pas de plan de carrière, juste le plaisir de l’instant. Qu’il était délicieux de tomber sur ces intrépides aventuriers et aventurières du cul numérique. Flash boobs, sexe à deux, soirée à plusieurs, l’expérimentation était totale. Le YOLO également. Une étiquette « Les nouveaux », toujours présentes, indiquait celles et ceux qui venaient de créer un compte et de faire leurs premiers shows.

Avec le développement de la concurrence, comme Chaturbate, Cam4 a perdu un peu de son aura. Il penche trop souvent du côté professionnel un peu triste avec les studios d’Amérique du Sud ou d’Europe de l’Est. Les Françaises continuent pourtant de diffuser, elles tentent de se dépêtrer d’un public pas vraiment habitué à assister à un véritable spectacle, mais leurs fans purs et durs les aident à tenir le chat propre et respectueux. Comme sur les autres sexcams, la partie conversationnelle est primordiale et ce dialogue avec les viewers est l’atout qui a permis au freemium d’exploser.

En France, les stars comme Vic Alouqua ont fait fortune, le couple Sextwoo est également très connu et a fait les belles heures du site. Récemment, des filles comme Lele ou Kamasoul continuent de se connecter sur Cam4 pour retrouver leurs adeptes. Après quelques années, la plateforme génère beaucoup de trafic (200 millions de visiteurs uniques en 2016), attire du monde (18 millions de membres actifs) et suscite de multiples vocations chez les modèles (2 millions de diffusions webcam par mois en 2016).

À noter que la VR, la réalité virtuelle a débarqué en premier sur ce site. Ela Darling en est l’ambassadrice. Grâce à elle, on peut assister à un show, casque sur la tête, 3D stéréoscopique et balancer des tips avec un simple regard.