TOP
DU
PORNO

Nutaku

Visitez Nutaku
Les Plus
  • Accessibilité
  • catalogue varié
Les Moins
  • Certains jeux sont censurés
On aime :

Pas facile de se faire une place dans le monde des eroge, ces jeux vidéo pornographiques d’origine japonaise. La traduction coûte cher, la communication autour de produits aussi atypiques est compliquée, le marché est pris dans la bousculade de quelques grands noms, les fans sont souvent des puristes irritants. Et malgré tout, Nutaku s’en sort avec les honneurs.

2014. Les gamers occidentaux qui aiment les eroge ont le choix entre deux sites : JAST USA, fondé en 1998, et MangaGamer, fondé en 2008. Tous deux ne proposent que des jeux à télécharger, leur interface peut sembler brouillonne et leur lexique est réservé aux initiés. Nutaku débarque. Ses jeux gratuits sur navigateur lui permettent de distancer ses deux concurrents en un clin d’oeil. Pas besoin de payer, télécharger et installer avant de jouer, il suffit de créer un compte.

Depuis peu, Nutaku propose aussi une soixantaine de jeux vidéo à télécharger. Les prix oscillent entre 2 euros pour une petite scène et 45 euros pour un jeu vidéo de qualité. Grâce aux 13 partenariats qu’il a signés avec des développeur et des distributeurs d’eroge – dont JAST USA et MangaGamer – en mai 2016, son catalogue s’étoffe sans cesse. Les internautes ont vite récompensé ses efforts : en février 2015, il comptait déjà 1,5 million de membres.

Évidemment, en sa qualité de vaisseau amiral d’un délire de niche, Nutaku a des problèmes. Il a été accusé de censurer ses jeux sur navigateur ; des tentacules ont été remplacés par des sextoys, des personnes ont été modifiés pour paraître plus vieux… Le pire, c’est que ses responsables n’ont pas jugé bon d’en avertir le public.

Malgré les reproches des acharnés, il serait injuste de dire que Nutaku est de mauvaise foi. Grâce à l’aide de sa société-mère, le géant du porno Mindgeek, il a lancé de généreux fonds d’aide aux développeurs de jeux vidéo érotiques et même un site de crowdfunding dédié, Kimochi Red Light. Allez, disons-le : nous tenons une référence pour tous ceux qui aiment les dessins osés et les expériences interactives.